Téléphone

06-59-38-62-56

Mail

odile.soulas@ecoreliance.fr

Pourquoi est-il si dur de changer ? Comment un coach peut vous y aider ? Retrouvez les 4 ingrédients indispensables pour atteindre votre plein potentiel.

Le coach, un partenaire pour se mettre en mouvement

Pourquoi le changement est si dur ?

Naturellement notre cerveau reptilien aime le quotidien et déteste le changement. Notre esprit va donc régulièrement nous persuader de ne surtout rien changer à nos habitudes !

Il va d’autant mieux y parvenir que le rythme de nos vies modernes s’est accéléré et normalisé. Métro, boulot, -divertissements- , dodo. Les divertissements faciles sont de plus en plus nombreux, entre consommation effrénée de plaisirs immédiats et visionnage passif de séries et programmes divers. Ce rythme est un bel engrenage, bien huilé, duquel il est difficile de s’extraire.

Et pourtant, de plus en plus de consciences s’éveillent. Prendre le temps de réfléchir sur sa vie est devenu trop rare. Mais la quête de sens et du dépassement de soi, la recherche du bonheur et de l’épanouissement, est universelle chez l’Homme. Et elle nous revient en boomerang à différents moments de notre vie : « Et si je sortais de la matrice ? Qu’ai-je fait de mes rêves ? Quelle personne suis-je devenue ? Vers où la vie me mène ? N’ai-je plus le pouvoir de mener ma vie ? »

Nos blocages pour s’engager dans un projet de changement

Se poser des questions est un bon début. Mais parfois nous rencontrons rapidement des blocages très forts pour évoluer. Nous devons d’abord faire face à nos peurs profondes, avant d’oser réaliser nos projets et atteindre notre plein potentiel.

La plus répandue touche tous ceux qui se lancent dans l’aventure de l’entreprenariat, c’est la peur de l’échec. Ne pas être à la hauteur de nos ambitions, ne pas avoir suffisamment confiance en soi, en nos capacités. Cette peur de l’échec est à nouveau entretenue par notre cerveau reptilien, qui recherche encore et toujours la situation la plus confortable et sécuritaire : face à l’incertitude, le statu quo.
Sur cette notion de vivre avec l’incertitude, je vous invite à lire cette excellente interview d’Edgar Morin par le journal du CNRS en pleine période de pandémie de Covid19…

La seconde peur moins intuitive qui nous retient, c’est la peur de la réussite ! Je vous livre ici cette citation de Marianne Williamson qui a inspiré le discours de Nelson Mandela lors de son investiture à la Présidence de la République de l’Afrique du Sud en 1994.

 » Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous soyons puissants au-delà de toutes limites.
C‘est notre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

voir grand

Nous nous demandons : Qui suis-je pour être brillant, magnifique, talentueux et fabuleux ? En fait, qui es-tu pour ne pas l’être ? […]
Te restreindre et voir petit, ne rend pas service au monde. Il n’y a rien de brillant à se diminuer afin que les autres ne puissent pas se sentir menacés autour de toi. Nous sommes tous nés pour briller, comme des enfants le font. […]

Alors que nous laissons notre propre lumière briller, inconsciemment nous donnons aux autres la permission d’en faire de même. Alors que nous nous libérons de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres. »

Marianne Williamson

Entre la peur de l’échec et la peur de la réussite, il y a un moteur commun : la peur d’être jugés, la peur du regard des Autres. Pour transcender le regard des Autres, nous devons d’abord ré-interroger notre propre regard sur nous-mêmes. Certains vont aussi rencontrer, dans cette dynamique de changement, le syndrome de l’imposteur… « Je ne suis pas légitime pour y arriver », « je n’ai pas les compétences », « mes succès je les dois surtout à la chance »…

S’engager dans un projet de changement, c’est avant tout changer de regard sur soi et oser prendre des risques !

Voir dans cet autre article, tous les bénéfices d’un coaching de vie.

Le coach, un partenaire pour persévérer dans l’action

Témoin de votre engagement à évoluer, le coach est un précieux allié pour définir plus précisément vos objectifs, mettre en place un plan d’actions et soutenir vos efforts. Plus l’objectif est ambitieux, plus il devient difficile de maintenir sa motivation et d’avoir le recul nécessaire à la réussite de son projet.

C’est pourquoi au moins 4 ingrédients sont indispensables pour aboutir positivement dans un objectif d’évolution : la remise en forme, la remise en question, la vision, la souplesse.

La remise en forme : en premier lieu prendre soin de sa santé

Prendre soin de soi sur les plans de la santé mentale, émotionnelle et physique : c’est vraiment la base pour disposer de l’énergie nécessaire pour s’engager dans une dynamique de changement.
=> Pensez donc à boire beaucoup (de l’eau !), manger sainement (éliminer le sucre blanc !), travailler votre respiration (détoxification de l’organisme, cohérence cardiaque), pratiquer des exercices physiques quotidiennement.

La remise en question : être capable de ré-interroger ses croyances

Tout projet d’évolution d’envergure doit pouvoir être « challengé » : avant de se lancer, il faut soigneusement définir le cap, d’où l’on part et où on veut arriver, puis étudier la route.
=> Soyez prêts à requestionner vos idées, vos valeurs, votre ambition, les moyens nécessaires, les ressources mobilisables, votre investissement, les solutions possibles, et surtout… le planning de réalisation !

La vision : prendre de la distance pour mettre en place une stratégie

Un objectif ambitieux de changement doit pouvoir être réaliste et atteignable, de façon cohérente et harmonieuse.
=> Entrainez votre créativité à la recherche de solutions pour y parvenir. Identifiez les étapes précises et claires de votre projet, afin de mettre en place une dynamique d’actions opérationnelles. Des points de suivi réguliers vous permettront d’en vérifier l’avancement et l’efficacité.

La souplesse : s’adapter et corriger la trajectoire en cas d’échec

=> cultivez vos capacités d’évaluation et d’adaptation. D’abord pour se féliciter de chaque avancée et ainsi relancer la motivation pour poursuivre vos efforts. Mais aussi pour conserver un regard lucide sur ce qui n’a pas fonctionné et ré-ajuster la stratégie en permanence.

Conclusion : les apports du coach

A quoi ça sert un coach ? Personnellement, je n’en avais aucune idée durant toute ma première moitié de vie… Et c’est lorsque j’ai choisi de changer de vie, et que j’ai cherché à évoluer, que je me suis intéressée à cette profession, jusqu’à la choisir pour métier.

Un coach vous aidera à identifier vos propres ressources internes et vos besoins.
Il vous permettra de faire un pas de côté, pour voir les choses différemment, avec plus de recul.
Cet expert du questionnement et de l’humain approfondira vos réflexions,
sur vous-même et la situation à changer.

Comme avec la méthode Kaizen, il avancera avec vous à « petits pas ».
Grâce à son expérience et ses outils, vous dépasserez vos résistances.

Il valorisera tous vos efforts, vous accompagnera dans la compréhension de vos échecs,
de manière à transformer le « parcours du combattant »

en un chemin passionnant pavé de nombreuses victoires !

Assurément, VOUS en ressortirez transformé.

Bonus découverte

Cet article m’a été librement inspiré par ce podcast de Anne Ghesquière, 35 mns avec Lucile Paul-Chevance, que je vous invite à écouter jusqu’au bout et à mettre en pratique dans la foulée 🙂

Si cela vous a plu, partagez mon contenu :)

Articles recommandés

7 commentaires

  1. Tres belle présentation du metier de coach! Je suis coachee en ce moment, pour maider au moment ou je passe en phase operationnelle de ma reconversion. Identifier ses croyances limitantes est tellement plus efficace avec un.e bon. ne coach . Merci Odile! 😍

  2. Merci Odile pour ce superbe article que j’ai adoré!! Il m’a énormément parlé et entre en parfaite résonance avec ce que je traverse en ce moment! Je me rends compte un peu plus chaque jour à quel point s’autoriser à rayonner est un cadeau non seulement pour soi-même mais aussi pour les autres qui pourraient être tentés de faire de même!! ❥

  3. Belle approche du coaching. En lisant cet article, tout semble si limpide…heureusement, le coach est là pour guider et surtout, pour suivre et réorienter car oui, on peut vite s’égarer sur une nouvelle route et reprendre sans s’en rendre compte le mauvais chemin. Merci pour cet article.

  4. Tu donnes une belle vision du coach que je n’avais pas car je n’ai probablement jamais rencontré de « vrai » coach. C’est une très belle philosophie et ça me donne envie d’être coachée… Par toi 😁
    Merci beaucoup Odile pour la justesse de tes mots.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.