Téléphone

06-59-38-62-56

Mail

odile.soulas@ecoreliance.fr

Un coach est un professionnel de l’accompagnement au changement.

Sachant que ce n’est pas une profession réglementée, tout le monde peut se prétendre coach. C’est pourquoi, avant de choisir un coach, il est utile de vérifier certains points, pour avancer en toute confiance dans vos objectifs d’amélioration de vie.

Le rôle d’un coach, pour mémoire

Il doit vous aider à :

Découvrir et clarifier ce que vous souhaitez accomplir pour établir un contrat fondé sur un objectif mesurable et daté, assorti d’indicateurs de résultat.
Identifier vos motivations, vos stratégies et vos compétences.
Vous confronter à vos engagements ou à votre problématique, si cela peut vous faire progresser.
Dévoiler l’ensemble des options qui s’offrent à vous.
vous mettre en mouvement*, produire vos propres solutions et stratégies.

Le rôle du coach par la Fédération Internationale de Coach, l’ICF
* petit apport personnel 😉

Un praticien de la connaissance de soi et de la relation

Tout comme le psychothérapeute, qui a d’abord travaillé sur lui avant d’accompagner les autres, un bon coach doit avoir une expérience vécue de sa pratique.

Bien trop souvent, les outils du coach sont mis en avant dans leur présentation : spécialiste de l’hypnose, PNL, analyse transactionnelle, MBTI… Mais un bon coach, c’est d’abord un savoir-être et un savoir-faire.

Grâce à une expérience de vie riche et variée, et une formation solide, c’est un professionnel qui :

a cheminé dans sa vie, d’un point de vue intellectuel, comportemental mais aussi émotionnel,
inspire confiance, car il dégage une bienveillance et une assurance naturelles,
– connait ses forces et fragilités, besoins et motivations, il a identifié ses valeurs,
– a développé son empathie et sa capacité à entrer en relation,
– il utilise des outils à bon escient car il les a expérimentés personnellement, il est lui-même coaché,
se positionne en toute humilité, car il est là pour se concentrer sur vous et non pour se mettre en avant,
– maîtrise l’art de l’écoute active et du questionnement,
– il s’est engagé dans une véritable démarche de professionnalisation en tant qu’accompagnant.

Et bien sûr, il est libre de toute emprise sectaire

L’éthique du coach

Les 7 principes de conduite du coach professionnel

Je respecte inconditionnellement la personne que je choisis de coacher.
Je suis le partenaire de mon coaché.
Je fixe des limites claires à la relation.
Je considère que chaque personne est responsable de sa vie.
Je fonde mon action sur mes valeurs.
J’exige le meilleur de moi-même comme de mon client.
Je m’engage sur un chemin d’évolution continue.

Enseignement de la formation certifiante de Coach Académie

Evidemment on n’omettra pas de souligner le caractère absolument confidentiel de tous les échanges dans le cadre d’un coaching.
Le bon coach indiquera clairement son engagement de rien divulguer, sous quelque forme que ce soit, ni de la situation, ni de l’identité de son client.

Une formation en continue

Un bon coach doit sans cesse requestionner sa pratique et mettre à jour ses connaissances.

=> Il choisit d’être supervisé par un confrère coach, tout au long de sa pratique, pour prendre du recul sur les situations. La supervision est essentielle au coach car elle lui permet de ré-interroger sa posture, son cheminement, la résonnance de certains problèmes de ses clients avec son propre vécu, de bénéficier d’un regard extérieur.

=> Il approfondit sa palette d’outils et leur maîtrise, il développe en permanence ses connaissances en psychologie, neurosciences, mais aussi en méthodes et processus de management des organisations. Il s’intéresse aux évolutions du monde qui l’entoure pour en comprendre les enjeux.

=> Il adhère à une ou plusieurs fédérations de coach professionnels, pour favoriser les échanges, réflexions et avancées sur le métier cf . le SFAPEC, Syndicat Français des Acteurs Professionnels du Coaching, l’EMCC au niveau européen ou l’ICF au niveau international.

Je développerai plus précisément dans d’autres articles à suivre quelles sont les qualités relationnelles d’un coach et dans quelles situations il est possible de faire appel à ses services.

 “ Devenir coach ne s’improvise pas.
C’est le choix d’un développement personnel riche et dynamique,
Au service de l’épanouissement des potentiels de chacun.”

– Odile Soulas –

Si cela vous a plu, partagez mon contenu :)

Articles recommandés

6 commentaires

  1. Oui, super article ! J’ai bien aimé l’ajout de « mettre en mouvement ». En effet, le coach accompagne bien un changement, quel qu’il soit… c’est quelque chose qui n’est pas connu de tout le monde je crois !

  2. Merci Odile pour toutes ces précisions. Effectivement, même si la profession n’est pas réglementée, être coach ne s’improvise pas. J’aime beaucoup les 7 principes de conduite qui sont adaptables à beaucoup de professions.

    1. en effet, tous les métiers de soin et d’accompagnants peuvent s’y retrouver, je ferai un autre article pour préciser dans quelles situations le coach peut intervenir et les limites de son accompagnement, pour éviter toutes confusions…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.